Mes lectures 2012 – 1 – Sur les enfants

La fin de l’année approche, il est temps de faire le point des livres lus, pas tant que ça en fait.

Bébé dis-moi qui tu es, Philippe Grandsenne, Lien Amazon

Ce livre est focalisé et limité aux trois premiers mois de la vie de bébé. Voilà un livre que j’ai bien aimé, car il est très rassurant, sans être évasif. Le livre décrit le bébé à la naissance, avec tous les problèmes les plus communs qu’il peut rencontrer, son évolution sur ses 100 premiers jours, l’impact de son arrivée dans la famille, etc.  L’auteur se met bien à la place des parents désemparés  et rassure sur les capacités à y arriver. C’est un livre paradoxalement “déculpabilisant” (hum!) : l’auteur suggère de se mettre au rythme et service du bébé, mais on ne trouve pas de connotation “maternage intensif” ou au contraire de “mauvais parent” si on ne devient pas “l’esclave” de son bébé.  Le livre est plus dans la réalité que dans la grande théorie. Le propos n’est pas donneur de leçon et tend souvent vers le “faites comme vous le sentez, c’est pas grave”, donc tous ses conseils passent bien.  On y trouve des tas de phrases du genre : “Vous n’êtes pas obligés de donner le bain tous les jours. Si vous êtes fatigués…” “Il y aura forcément des moments où vous serez incapable de comprendre ce qu’il vous demande”. “Allaiter au sein, c’est bien. Allaiter au biberon, c’est bien aussi”.  Il y a une intéressante partie sur la façon de parler aux bébés, ainsi que des conseils pratiques intéressants aussi, mais insuffisants pour être un vrai guide pratique. Le livre s’adresse aux deux parents, mais les papas pourront trouver que certains passages sont malheureusement plus écrits à destination des mamans.

Montessori from the start, The Child at Home, from Birth to Age Three, de Paula Polk Lillard et Lynn Lillard Jessen

Ce livre en anglais présente une façon d’appliquer la pédagogie Montessori aux enfants avant trois ans. Le livre introduit en quelques pages le travail de Maria Montessori et explique ensuite en détail comment l’appliquer aux enfants avant trois ans. Son grand point positif est qu’il offre beaucoup d’exemples concrets et détaillés d’activités, tout en expliquant toujours les bases et le pourquoi du comment (auquel on n’est pas obligé de croire). Il s’agit d’amener l’enfant à être autonome dans les activités quotidiennes en profitant de ses “périodes sensibles”, périodes où il est plus réceptif à certaines choses que d’autres. Cela passe par l’organisation de sa chambre (il doit pouvoir y être autonome), les jouets qu’on lui donne, les objets auxquels il a accès (qui doivent être adaptés à sa taille) et comment on lui apprend à s’en servir. Le livre s’organise autour des grands axes du développement et des besoins de l’enfant : coordination main/cerveau, motricité, vie pratique, s’habiller et se laver, langage, volonté, … Le ton est parfois un peu trop donneur de leçon, mais l’approche est intéressante, même si on ne souhaite pas l’appliquer telle quelle.

J’élève mon enfant, de Laurence Pernoud et Agnès Grison Lien Amazon

Le classique de chez classique, et à raison. Comme nous n’avions pas de livre pour le bébé de plus de 3 mois, nous avons acquis la bible, ze Laurence Pernoud. C’est un livre très complet, un vrai guide pratique  pour le coup, qui explique tout plein de choses : comment nourrir bébé, comment le laver, combien de vêtements, laver les biberons, la fièvre, … J’ai été un peu déroutée par l’organisation thématique et non pas chronologique, et je trouve les titres de chapitres pas très bien choisis – un peu trop compliqué -  pour se repérer facilement. Néanmoins, le contenu est bien et complet, et il y a de bonnes idées : ainsi la partie santé avec un classement alphabétique, couplée à l’index est bien pratique. Je suis un peu moins séduite par tout ce qui est développement psycho-moteur : il y a 2 ou 3 chapitres dans lesquels je n’arrive pas à me repérer.  A la toute fin, il y a un chapitre sur les aspects administratifs (assistante maternelle, PMI, CAF, …) que je n’ai pas lu pour le moment, mais qui doit être à jour, le livre étant revu tous les ans. Ce livre reste souvent factuel et ne prend pas trop parti pour telle ou telle méthode ou façon de faire : impeccable !

Mode d’emploi de mon bébé, Louis Borgenicht, Joe Borgenicht – Lien amazon

Sous-titré “Conseils de dépannage et instructions de maintenance pour la 1ère année d’utilisation”, le titre est assez explicite quant au contenu. C’est un ouvrage de conseils pratiques pour s’occuper du bébé : comment le nourrir, le changer, le laver, le faire dormir, … Le livre est léger et adopte un ton faussement technique,  mais les conseils sont on-ne-peut-plus sérieux. Il y a énormément d’illustrations, mais comme il s’agit de dessins schematisés, ce n’est pas toujours très parlant.  Un livre pas du tout nécessaire si vous avez le Laurence Pernoud, mais le ton et la présentation  “bullet point” pourront davantage parler aux (futurs) papas. Et il est rassurant d’avoir ce genre de livre : pas trop épais, style pense-bête.

Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adele Faber, Elaine Mazlish. Lien amazon

J’ai lu ce livre après le suivant - Parents efficaces -  mais j’en parle avant, car ces 2 livres sont assez proches,  et si vous ne deviez en lire qu’un, il vaut mieux lire celui-ci, qui est plus pratique et couvre plus de cas. Ce livre propose des techniques (appelées habiletés dans le texte) pour communiquer avec ses enfants, sans passer par les cases récompense / punition, l’autorité ou le laisser-faire. Les situations sont illustrées, avec des exercices,  et chaque fin de chapitre comporte un petit récapitulatif des techniques possibles pour faire face à la situation concernée  (aider les enfants aux prises avec leurs sentiments, remplacer la punition, ….). Les techniques ne sont d’ailleurs pas seulement applicables aux enfants mais à toute sorte d’autres situations. Je n’ai pas vraiment mis en œuvre les techniques exposées, il faut globalement que l’enfant parle  pour que le livre soit applicable, mais il est en tous cas bien conçu et convaincant. Reste à tester…

Parents efficaces : Une autre écoute de l’enfant de Thomas Gordon . Lien FNAC

Ce livre décrit la technique de l’écoute active à mettre en œuvre pour que l’enfant parle à ses parents, ainsi que les techniques à mettre en œuvre pour que l’enfant écoute. Le livre expose aussi une méthode de résolution des conflits (la “méthode sans perdant”). Ce livre est plus détaillé que le précédent sur les thèmes qu’ils ont en commun, explique plus en profondeur les techniques en ayant une approche moins “Trucs et astuces” ou boîte à outils. Du coup, il se répète aussi un peu de chapitre en chapitre. C’est un complément utile au livre précédent, car il aide mieux à comprendre les situations, et les réponses apportées.

A noter que ces techniques ne sont pas forcément miraculeuses (ça se saurait !) et demandent forcément un  travail sur soi-même pour modifier sa façon de faire. Mais si ça marche, ça vaut le coup ! Globalement, il s’agit  d’écouter l’enfant en (re-)formulant ce qu’il veut dire et en mettant en avant ses sentiments, sans donner son avis. Ceci lui permet de trouver ses propres solutions à ses problèmes. Il s’agit aussi de parler à son enfant en mettant en avant le “Je” et non pas le “Tu” (“je suis en colère” et non pas “tu m’énerves”), en mettant en avant les sentiments qui nous animent pour que l’enfant de lui-même modifie son comportement. Enfin, il s’agit de réellement trouver des solutions  avec l’enfant aux conflits, de façon à ce que chacun y trouve son compte, ce qui amène des solutions souvent originales.

Dommage que le titre du livre soit assez mal choisi : le terme d’efficacité ne colle pas vraiment avec les techniques plus basées sur le respect expliquées dans l’ouvrage. Enfin, on notera que la traduction est surement canadienne, ce qui donne parfois des phrases bizarres en France (combien d’entre nous ont des chaudrons dans leur cuisine ?), ne soyez pas surpris.

Ce que disent les bébés avant de savoir parler, Paul C. Holinger, Kalia Doner, Stephan Valentin. Lien Amazon

Ce livre décrypte les mimiques de bébé à travers les 9 sentiments qu’elles expriment (joie, surprise, colère, …) et explique aux parents ce que le bébé veut dire et comment réagir. Pas indispensable, mais intéressant, cet ouvrage donne quelques bons conseils, le principal étant de conforter l’enfant dans son sentiment (si il a eu peur, il a eu peur, même si pour nous, il n’y pas vraiment de raison ; on retrouve ici un peu de l’écoute active du précédent ouvrage), avant éventuellement de le réconforter. Le livre traite des sentiments positifs et négatifs et comment on peut passer de l’un à l’autre (surprise -> peur -> colère). Il n’est cependant pas  très facile de reconnaître les sentiments sur le tas, malgré les photos assez parlantes du livre. Enfin, le livre pourrait être un peu plus court, il se répète beaucoup sur les derniers sentiments négatifs.

Attendre un enfant autrement, de Catherine Piraud-Rouet et Emmanuelle Sampers-Gendre Lien éditeur

Je n’ai pas trop aimé ce livre, qui concerne la période de la grossesse. Déjà, la  présentation par l’éditeur qui apparaît sur amazon et nous a fait acheter le livre, ne reflète pas vraiment le contenu du livre. On a ainsi l’impression que les différents types de préparation à l’accouchement vont être bien détaillés : en réalité, il y a à peine plus que dans les revues ou sur les sites web grand public. D’autre part, l’organisation du livre n’est pas très logique : l’accouchement est décrit en long en large et en travers dans le chapitre consacré aux trois premiers mois de grossesse. Enfin, je ne sais pas si le livre est un peu vieux, ou de mauvaise foi, mais les accouchements traditionnels, même dans les maternités de type 1, ne sont pas forcément tels que décrits : le livre fait presque peur en disant que c’est l’usine, qu’ils ne vont pas respecter vos souhaits, que c’est médicaments à gogo, épisiotomie presqu’obligée, etc. Globalement, ce livre ne convaincra que les convaincues d’avance que l’accouchement à la maison c’est le top et que la péridurale, c’est le mal (ou presque) (et oui, j’exagère un peu).


 

Laisser un commentaire