Menu de la semaine – 2014 – S31

le 30 juillet 2014 par fvd

Les vacances sont terminées, retour en mode “normal”, ou presque, les week-ends pourraient être chargés si la météo voulait bien être clémente et nous laisser faire un peu de camping. On a bien mangé ceci dit : quelques spécialités basques (dont le gâteau basque, en photo) et des poissons à Moliets-et-Mâa sur la côte landaise et des apéros sympas en famille : oui, on peut faire des mojito sans alcool et moi j’aime bien !

  • samedi midi : melon ; ratatouille ; fraises, glace vanille et chantilly
  • samedi soir : melon/ jambon cru  ; entrecôtes à la plancha, pommes de terre au romarin   ; tiramisu au chocolat (tout maison, très bon !)
  • dimanche midi : salade betterave, maïs, tomate ; poulet rôti, salade verte  ; pêche
  • dimanche soir : cordon bleu, frites
  • lundi : pâté de canard ; haricots verts frais, purée mousline ; compote
  • mardi : courgettes à la saucisse ; pâtes ; yaourt
  • mercredi midi : restes de haricots et de pâtes , blanc de poulet ; yaourt ; pêche
  • mercredi : melon jaune ; lentilles aux lardons ; abricot
  • jeudi : nems, salade ; riz ; mousse de yaourt aux pêches
  • vendredi : restes de pâtés, salade de tomates, pomme de terre vapeur ; pêche

Bâtonnets glacés yaourt – cerise

le 17 juillet 2014 par fvd

C’est l’été, et on veut des glaces (quand la météo s’y prête…)  ! Voici une recette facile, à faire avec des fraises ou des pêches crues : la cuisson est optionnelle, mais pour les cerises, je me disais que ça attendrirai la peau. On obtient une glace un peu pailletée (évidemment, ce n’est pas turbinée en sorbetière), mais au moins on sait ce qu’il y a dedans, et c’est facile !

Pour 6 bâtonnets : 2 yaourts, 20 cerises, une cuillère à café pleine de sucre, 2 cuillères à café de miel

  1. Laver, équeuter et dénoyauter les cerises.
  2. Les faire cuire à feu doux avec le sucre pendant une dizaine d eminutes, que les cerises fassent un peu de jus.
  3. Mixer les cerises. Laisser refroidir.
  4. Ajouter le yaourt et le miel : mixer bien.
  5. Verser dans les moules à bâtonnets et laisser prendre au congélateur pendant 4 à 5 heures.
  6. Au moment de déguster, passer le moule quelques secondes sous l’eau chaude pour démouler facilement.

 

Menu de la semaine – 2014 – S28

le 9 juillet 2014 par fvd

  • samedi midi : melon ; boudin aux châtaignes de St Yrieix, purée de pommes de terre ; fromage
  • samedi soir : ravioli aux épinards et gorgonzola ; jambonneau, salade verte ; abricots
  • dimanche midi : melon et jambon cru ; poulet rôti, jardinière de légumes ; oeufs aux lait, tuiles aux amandes
  • dimanche soir : pâtes aux artichauts et tomates ; glace
  • lundi : fruits de mer sur plaque chauffante sauce “shi sha”, dans le seul restaurant qui a bien voulu nous servir à 22h15 (je crois que c’était le Chao Phraya rue Condorcet).
  • mardi : tomate en salade ; omelette aux pommes de terre et champignons ; gâteau à la banane (maison, congélateur)
  • mercredi midi :
  • mercredi : restaurant
  • jeudi : soupe de carottes ; feuilletés à la provençale(traiteur)  ; crème cardamome-cerises
  • vendredi : steak-frite , fromage blanc

Menu de la semaine – 2014 – S27

le 3 juillet 2014 par fvd

  • samedi midi : asperge, salade de tomates ; saucisses et merguez grillées, pommes de terre ; charlotte aux abricots
  • samedi soir : soupe de légumes ; omelette, salade verte ; fruit
  • dimanche midi : saucisson, melon ; poulet aux champignons, jardinière de légumes ; fraises, tarte aux abricots
  • dimanche soir : pizza
  • lundi : pâtes sauce tomates/artichaut ;
  • mardi : restau au Seize avec une salade de morue aux agrumes très fraîche, et un un vacherin destructuré très copieux à la glace faites maison. Miam !
  • mercredi :  tomate en salade ; petites brochettes Picard, riz ; glace
  • jeudi : poulet aux épinards et pomme de terre aux épices indiennes ; pêche
  • vendredi : salade jambon, fromage, tomate ; yaourt

Menu de la semaine – 2014 – S26

le 25 juin 2014 par fvd

Non, non, non, pas de jeûn ou de mise au régime cette semaine, juste du retard. Et avec la période de vacances estivales qui se profile et ces week-end à droite à gauche, ça ne devrait pas aller en s’arrangeant…

  • samedi midi : melon, assiette de charcuterie, restes de pâtes ; abricots
  • samedi soir : brochettes de poisson, riz ; yaourt
  • dimanche midi : salade de riz, tomate, thon, olives ; coupe glacée vanille, sirop épicé et cerises poêlées (avec ce sirop épicé que j’avais congelé, c’était très bon !)
  • dimanche soir : melon, côtes de porc au barbecue, galettes de pomme de terre ;  cerises
  • lundi : pâtes sauce artichaut/tomate (en boîte) ; fromage
  • mardi : courgettes poêlées, œuf à la coque ; pêche
  • mercredi midi : steak haché, ratatouille, riz ; yaourt ; abricot
  • mercredi : carpaccio de saumon Picard ; poivron mariné, tomate en salade ; bâtonnets glacés aux fruits tout prêts
  • jeudi : ratatouille, riz ; yaourt
  • vendredi : pâtes bolognaise, fromage blanc

Menu de la semaine – 2014 – S25

le 18 juin 2014 par fvd

Des petits gâteaux au chocolat pour la fête des pères et c’est reparti pour une semaine chargée !

  • samedi midi : poisson pané, courgettes à la tomate ; fraise
  • samedi soir : salade de tomate ; caillette, salade  ; yaourt
  • dimanche midi : melon, côtelettes d’agneau grillées ; petits pois ; gâteau au chocolat
  • dimanche soir : restes de courgettes, petits pois ; pommes noisettes ; carpaccio de boeuf Picard ; restes de gâteau
  • lundi : cannelloni tout prêts ; abricots
  • mardi : salade grecque ; pêche
  • mercredi midi : betterave ; escalope panée, pâtes au gratin ; fraises
  • mercredi :tomate en salade ; tarte courgette / thon ; salade verte ; yaourt
  • jeudi : betteraves ; restes de tarte courgette / thon ; glace
  • vendredi : petit épeautre au pesto de tomates séchées ; yaourt

Menu de la semaine – 2014 – S24

le 10 juin 2014 par fvd

Il fait chaud (enfin !), on a envie de glaces et les marketeux d’IKEA l’ont bien compris, en mettant dans le magasin un kit à bâtonnets glacés. J’ai craqué et voilà : des bâtonnets glacés  yaourt/fruit maison !

  • samedi midi : les boulettes Ikéa
  • samedi soir : salade de tomate et coeurs de palmiers ; saumon mayonnaise (traiteur) ; glace
  • dimanche midi : reste de salade ; côtes de porc au barbecue, pomme de terre sautées persillées ; petits gâteaux de la pâtisserie
  • dimanche soir : salade de pâtes, poulet, sésame (un peu comme ici) ; bâtonnets glacés cerise-yaourt
  • lundi midi : saucisse merguez ; légumes surgelés à la poêle ;  sorbet citron et myrtille
  • lundi : carpaccio de boeuf, salade verte, pâtes ; yaourt
  • mardi : légumes rôtis au vinaigre de banyuls (carottes, navet, pomme de terre, inspiré des légumes rôtis au balsamique) ; oeuf aux plats ; pêche
  • mercredi midi : filets de sole, petits pois ; yaourt
  • mercredi : poivron farcis riz et viande ; salade verte ; yaourt
  • jeudi : tomate en salade ; pomme de terre vapeur, sauce yaourt aux herbes ; pêche
  • vendredi : petit épautre au pesto de tomates séchées

Menu de la semaine – 2014 – S22 et S23

le 6 juin 2014 par fvd

Et voilà, quelques jours de vacances, alors pas de menu de la semaine car on improvise sur les marchés. Et quand on rentre, il faut vider les valises, faire les lessives, on est trop occupé pour taper sur l’ordinateur.

Rattrapage S21 passée en partie dans le sud

  • samedi midi : quenelle, riz ; fraises
  • samedi soir : des restes ; yaourt
  • dimanche midi : pique-nique salade tomate-mozzarella, jambon, cerises
  • dimanche soir : pâtes ; yaourt
  • lundi : courgettes farcies (traiteur) ; compote de rhubarbe
  • mardi : calmars  la plancha, légumes grillés à la plancha ; yaourt
  • mercredi midi : espadon a la plancha, ratatouille ; fraises
  • mercredi : olives, tapenade ;  jambon grillé ; pomme de terre sautées ; pêches
  • jeudi : pâtes à la tapenade de tomates séchées et poivrons ; compote de rhubarbe
  • vendredi : grillades de porc marinées ; ratatouille ; pêches

Et cette semaine :

  • samedi midi : pique-nique melon, pâté en croute, olives, fraises
  • samedi soir : pâtes à la tapenade de tomates séchées et poivrons ; glace
  • dimanche midi : radis ; épaule d’agneau à la moutarde, brochettes de pomme de terre au four ; salade de fruit cerise, fraise, pêche au citron vert
  • dimanche soir : restes d’agneau, pommes noisettes, mesclun ; compote de pomme
  • lundi : saucisses de Toulouse, haricots blancs ; cerises
  • mardi : navet et fenouil braisé ; jambon cru ; yaourt
  • mercredi midi : tomates cerises ; agneau froid, riz, courgette vapeur ;
  • mercredi : tarte courgette – brebis – chèvre ; salade mesclun ; clafoutis à la cerise
  • jeudi : pâtes à la tapenade de tomates séchées et poivrons ; abricots
  • vendredi : salade de concombre, restes de tarte et de pâtes ; yaourt

Betterave – chèvre, l’alternative à la tomate-mozza

le 5 juin 2014 par fvd

Voici une non-recette mais qui permet de changer de la betterave-vinaigrette, sans être guère plus compliquée.

par personne : une betterave moyenne cuite (type betteraves vendues sous vide ; si c’est de la betterave du jardin, elles sont souvent plus grosses, il en faudra moins), 1/4 de chèvre frais, 2 pincées de sel, 3 brins de ciboulette, une cuillère à café d’huile de noix douce

  1. Couper la betterave en tranches de 4mm d’épaisseur environ, les disposer dans une assiette.
  2. Déposer sur chaque morceau un petit bout de chèvre frais, saler légèrement.
  3. Arroser légèrement d’huile de noix toute l’assiette.
  4. Saupoudrer de ciboulette hachée (je découpe la ciboulette aux ciseaux au-dessus de l’assiette).
  5. C’est prêt !

Gâteau au yaourt et banane, sans beurre, sans huile

le 29 mai 2014 par fvd

L’autre jour, je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec la fournée de yaourts, mais ils étaient très acides. Ne voulant pas les jeter, j’ai eu l’idée de les mettre dans un gâteau, en les égouttant au préalable histoire d’en passer plus à la fois. Quelques bananes un peu mûres plus tard, voilà un gâteau très sympa, à la texture un peu humide et au bon goût de banane.

Pour un moule à cake : 3 yaourts au lait entier  (un peu acide pourquoi pas),  130 de sucre roux en poudre, , 2 oeufs, 2 bananes mûres, 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille, 1/2 sachet de levure chimique, 200g de farine

  1. La veille, égoutter les yaourts. Mettre un porte filtre à café sur une grande tasse (genre mug), un filtre à café dans le porte-filtre et y verser les 3 yaourts. Placer au réfrigérateur jusqu’au lendemain.
  2. Préchauffer le four à 190°C.
  3. Dans un saladier, mélanger le yaourt égoutté avec le sucre.
  4. Ajouter les 2 œufs, mélanger.
  5. Ajouter les 2 bananes écrasées, l’extrait de vanille  mélanger.
  6. Mélanger la farine et la levure, ajouter au mélange à la banane et mélanger.
  7. Verser l’appareil dans un moule à cake anti-adhésif et cuire 40 minutes à 190°C.

Filet mignon cuisson basse température “je vais à la piscine”

le 22 mai 2014 par fvd

On  parle pas mal de la cuisson basse température dans la blogosphère depuis que Neff a fait une opération ‘j’offre des fours vapeur à des bloggueuses” il y a quelques années. L’avantage de ce mode de cuisson et qu’on peut dépasser sans trop de crainte les temps de cuisson : la viande ne sera pas trop cuite ni sèche. On peut mettre le rôti dans le four et vaquer à ses occupations sans crainte. C’est une cuisson idéale pour la viande froide, qui reste très tendre et pas du tout sèche (testé et approuvé par 2 fois).

Pas besoin de four  de compétition pour obtenir cette viande bien juteuse et pas du tout sèche. Un four classique qui maîtrise à peu près précisément la température est néanmoins nécessaire : il faut faire cuire à moins  de 100°C  pour que l’eau de la viande ne s’évapore pas (le vieux four à gaz qui crame tout est donc à proscrire), mais à plus de 65°C pour éviter la prolifération bactérienne.  A noter que dans l’idéal, il faut un thermomètre-sonde pour vérifier la température à coeur. Je n’en ai pas et ai augmenté les temps de cuisson (ou les températures) trouvées sur internet pour être sûre : c’était clairement cuit correctement. Voir des informations sur  cuisinebassetemperature.com

On peut réaliser cette recette avec un rôti de porc classique, dans ce cas il faut faire mariner toute une nuit et faire cuire 3 heures : recette déjà faite avec un rôti de 1kg, à 80°C : le rôti reste rosé, comme le rôti froid chez le boucher, mais il est cuit.

Pour 5 ou 6 : 2 filets mignons de porc, 3 cuillères à soupe de sauce soja, une cuillère à café de sucre, une gousse d’ail, sel, poivre.

  1. La veille (idéalement) ou 2 heures avant la cuisson à minima, mélanger la sauce soja, le sucre, 3 pincées de sel, 3 tours de moulin à poivre et la gousse d’ail pelée, dégermée et très finement émincée en petits morceaux. Badigeonner les  filets mignons avec la préparation et laisser mariner au frais. On peut les mettre dans du film ou dans un sachet de congélation pour que la marinade reste bien au contact.
  2. Faire préchauffer le four à 80°C ou 90°C si votre four est précis et que que vous être sceptique sur le procédé. il ne faut pas dépasser 100°C…
  3. Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile dans une grande poêle ou une cocotte et faire dorer les filets sur toute leur surface en les tournant (cela prend 5 à 10 minutes).
  4. Mettre dans un plat et enfourner pour 2h30 (ou plus).
  5. Découper, et servir.  Délicieux froid le soir.

 

Menu de la semaine – 2014 – S20

le 19 mai 2014 par fvd

Le printemps semble vouloir repointer le bout de son nez : ça fait plaisir !

  • samedi midi : quenelle sauce tomate, courgettes (tout ça du traiteur), purée mousline ; fraises
  • samedi soir : betteraves au chèvre frais ; restes de purée, jambon ; compote de pomme
  • dimanche midi : rôti de chevreau à la moutarde, semoule, ratatouille ; mousse à la fraise (super idée, recette chez Cléa avec des framboises)
  • dimanche soir : restes
  • lundi : betteraves vinaigrette ; restes de quenelle, riz ; pomme
  • mardi : riz sauté aux petits pois et poulet (une sorte de riz cantonais) ; yaourt
  • mercredi midi : tomate en salade ; omelette, haricots verts ; banane
  • mercredi : gratin de chou-fleur ; gâteau à la banane
  • jeudi : chou-fleur en salade ; pâtes sauce aux artichaut (tout prête) ; yaourt
  • vendredi : saucisse de Toulouse, haricots blancs ; pomme

Gâteau d’anniversaire au chocolat “chat”

le 15 mai 2014 par fvd

Pour le gâteau (8 personnes) :  : vous pouvez utiliser votre recette de gâteau au chocolat préféré. Il faut simplement obtenir un gâteau de 25 cm de diamètre, et le faire cuire dans du papier sulfurisé  ou un moule anti-adhésif pour pouvoir le démouler facilement. J’ai utilisé ma recette de gros gâteau au chocolat (entre moelleux et fondant) en adaptant les proportions pour un gâteau plus petit :  160g de chocolat noir à pâtisser, 4 œufs, 140g de sucre, 140g de beurre, 70g de farine,   35g de maizena, tout en gardant le même temps de cuisson (35 minutes à 170°C).

Pour le glaçage : 100g de chocolat à pâtisser, 3 ou 4 cuillères à soupe de lait, 15g de sucre glace, une noisette de beurre (optionnel). La dose de glaçage est pile ce qu’il faut pour le gâteau, donc si votre gâteau est plus gros, agmenter les proportions.

Pour le chat : 75g de pâte de sucre. J’avais acheté la mienne chez Casa, c’est plein de mauvaises choses comme du sirop du glucose et de l’huile de palme, mais on n’a pas tous les jours 2 ans ! On peut la faire soi-même avec du blanc d’oeuf, du sucre glace, du miel et du colorant alimentaire. Voir une recette de pâte de sucre ici, et une autre recette de pâte de sucre et des conseils là.

  1. La veille : préparer le chat. Il faut le préparer avant, que la pâte de sucre du motif ait le temps de sécher pour pouvoir être manipuler facilement. Ici, on s’y ait pris 3 heures avant, c’était un peu juste pour le gros motif qui s’est cassé sur les pointes des oreilles et qui s’est “distendu”.
    Poser la pâte sur un tapis à étaler la pâte (je n’en ai pas, j’ai étalé sur  du film plastique). Commencer par étaler la pâte en un cercle de plus de16  cm de diamètre, sur une épaisseur d’environ 3 ou 4mm.
  2. Poser une assiette à dessert ou un moule à soufflé de 16 cm de diamètre sur la pâte et découper un cercle de pâte avec un couteau pointu. La taille peut être plus grande ou plus petite, mais il faut que cela soit plut petit que le gâteau et plus grand que le motif de chat.
  3. Imprimer le motif de chat (à télécharger en PDF : Modele_chat), découper le chat.
  4. Centrer le chat sur le cercle de pâte de sucre et découper le motif de pâte avec un couteau pointu.
  5. Ôter la tête du chat, et laisser le cercle sécher à l’air libre jusqu’à utilisation.
  6. Avec les chutes, découper 2 yeux : j’ai utilisé une cuillère parisienne comme motif rond (une pièce propre de 5 centimes d’euro fera aussi l’affaire, ou le motif sur le PDF), et une pique à brochette en bois pour faire les pupilles. Laisser sécher. Découper 2 triangles pointus pour les oreilles,un petit triangle pour le nez. Découper la forme de la langue et faire 2 petits boudins arrondis pour la bouche (voir le motif du chat pour la taille). Pour les moustaches : découper 6 bandes de 7 cm de long et de 3mm d’épaisseur environ. Attention, les moustaches dépassent sur le cercle, donc ne pas se fier au chat imprimé : les moustaches doivent être plus grandes. Laisser sécher tout ça.
  7. 6 heures avant environ ou la veille : préparer le gâteau au chocolat (recette :  recette de gros gâteau au chocolat (entre moelleux et fondant ou autre). Il faut que le gâteau ait le temps de refroidir avant d’y mettre le glaçage. Démouler le gâteau une fois refroidi.
  8. 2 heures 30 avant minimum : glacer le gâteau. Poser le gâteau sur une grille sur-élevée (le glaçage eput couler autour). Faire fondre le chocolat au bain-marie avec 2 cuillères à soupe de lait et 15g de sucre glace tamisé. Mélanger jusqu’à obtention d’un mélange lisse et brillant. On doit obtenir un mélange pas trop fluide mais bien lisse, qui coule bien de la casserole quand même (un peu comme une béchamel, moins liquide qu’une crème anglaise, plus liquide qu’une crème pâtissière). Si le mélange est trop visqueux ou pas assez lisse : ajouter une noisette de beurre hors du feu, mélanger. Ajouter une cuillère à soupe de lait si le mélange n’est toujours pas lisse, voir une seconde si besoin.
  9. Verser le glaçage immédiatement sur le gâteau et étaler avec une spatule pour obtenir quelque chose le plus lisse possible. Ce glaçage n’étant pas très liquide, on n’obtient donc pas un lissage 100% parfait. Récupérer les coulures si besoin pour faire sur les côtés. Mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure.
  10. 30 minutes avant de servir, ou quelques heures avant : finaliser le gâteau. Sortir le gâteau du réfrigérateur, le glaçage doit être sec au toucher (mais il reste mou : le doigt s’enfonce si on appuie). Détacher délicatement le motif chat de son support (si il  a bien durci, c’est plus facile) et le déposer au milieu du gâteau. Ne pas se tromper ici, car une fois le motif posé, , il peut être difficile de le bouger bien que le glaçage soit sec. Appuyer légèrement pour bien faire adhérer au glaçage. Poser ensuite les oreilles, les yeux, le nez, la bouche, les moustaches : ici, il faut poser doucement le motif, et appuyer légèrement quand on est content du résultat. Les pièces étant petites, il est possible de les bouger avant d’appuyer pour les fixer à leur emplacement final.
  11. Planter les bougies et servir (ou réserver au frais, mais sortir le gâteau 15 à 30 minutes avant de le déguster, suivant la température).

Joyeux anniversaire !

Télécharger le modèle de chat / Download cat (PDF) : Modele_chat

Menu de la semaine – 2014 – S21

le 12 mai 2014 par fvd

Voici des petites tartelettes aux fraises toutes joyeuses pour faire passer la pilule d’une semaine de mai sans jour férié (oui, c’est possible !). Au boulot !

  • samedi midi : entrecôte au barbecue, haricots verts et haricots beurre ; fraises
  • samedi soir : saucisson brioché, purée de légumes verts (Picard), compote de pomme
  • dimanche midi : osso bucco à la tomate, polenta moëlleuse ; tartelettes à la fraise
  • dimanche soir : restes de poulet rôti ; reste de pâte ; carottes vapeur ; tartelettes à la fraise
  • lundi : tomate en salade ; reste d’osso bucco, riz ; yaourt
  • mardi : brocolounge (déjà testé, c’est très bon !) ; jambon cru ; yaourt
  • mercredi midi : endives braisées, pâtes, steak haché ; banane
  • mercredi :couscous “rapide” ; banane
  • jeudi : purée gratinée pomme de terre – brocolis ; yaourt
  • vendredi : poêlée de légumes surgelés ; brochettes Picard ; kiwi

Soupe de boulettes de boeuf à la coriandre

le 8 mai 2014 par fvd

Après les chaleurs d’avril, on a du mal avec le mauvais temps de ce début mai. Avec la coriandre qui se plaît bien sur la terrassse, j’avais envie d’une bonne soupe asiatique poulet / lait de coco bien chaude. Mais au congélateur, point de poulet ! Tant pis (ou tant mieux !), on va faire des boulettes ! Au final, c’était bien consistant avec  beaucoup de vermicelles de riz et peu de bouillon, mais c’était bon. N’hésitez pas à diminuer la quantité de vermicelles si vous n’avez pas un gros appétit.

Pour un bon plat unique pour deux : une quinzaine de beaux brins de coriandre, 2 steaks hachés (ici, des congelés décongelés), 1/2 oignon, une généreuse cuillère à soupe de chapelure, une belle tomate, une petite boîte de germes de soja, 2 portions de vermicelles de riz (une portion = une part qui se défait facilement du paquet ; on peut mettre moins,  entre 1 et 1,5 part : il y aura plus de bouillon et moins de vermicelles), sauce nuoc-mam, sauce soja, une gousse d’ail, 2 cm de racine de gingembre (j’en ai toujours des petits morceaux au congélateur)

  1. Mixer la chapelure, les tiges de coriandre et la moitié des feuilles ainsi que l’oignon coupé en morceaux.
  2. Mettre à chauffer 75cl à un litre d’eau (avec 75cl, il y aura peu de liquide au final).
  3. Dans un saladier, mélanger intimement le steak, le mélange oignon-coriandre-chapelure, 4 belles pincées de sel (à faire avec les mains bien propres). Former des boulettes de la taille d’une noix et les déposer dans une assiette (on obtient une douzaine de boulettes). Mettre au frais.
  4. Émincer très finement la gousse d’ail et le gingembre en petits morceaux (on peut aussi les râper).
  5. Faire chauffer un peu d’huile dans une casserole et y faire revenir l’ail et le gingembre pendant 30 secondes en remuant.
  6. Ajouter l’eau bouillante, 2 cuillères à soupe de sauce nuoc-mam, remuer, puis déposer les boulettes dans le liquide.
  7. Laisser cuire à petits bouillons pendant 6 minutes, en écumant si besoin.
  8. Pendant ce temps, laver et couper la tomate en  cubes de 2 ou 3 cm. Emincer grossièrement les feuilles de coriandre restantes.
  9. Au bout des 6 minutes, ajouter la tomate et les vermicelles de riz. Appuyer sur les vermicelles pour qu’ils soient bien recouverts. Laisser cuire 4 minutes à petits bouillons.
  10. Ajouter les germes de soja égouttés, une cuillère à soupe de sauce soja, laisser chauffer quelques secondes.
  11. Servir en répartissant tout d’abord les vermicelles, puis les boulettes, les tomates et verser un peu de bouillon. Décorer avec les feuilles de coriandre (qui apportent aussi énormément au niveau du goût, ne pas les zapper !).