Mes lectures 2023 – 1 – Romans


Si vous cherchez de l’inspiration, voici mes lectures 2023. Il en manque probablement, car j’ai commencé à tenir les comptes en cours d’année. . Sauf mentions contraires, ces livres proviennent de boites à livres. Mon top 3 :
  1. Bakou dernier jour, même si j’hésite à le recommander tellement il ne se passe pas grand chose, et que Bakou, ça a l’air moche
  2. L’ordre du jour (je ne ne mouille pas un Goncourt)
  3. 10 âmes pas plus
Bakou, derniers jours
  • Bakou dernier jour (Oliver Rollin) : il ne se passe rien, c’est ennuyeux, les pensée de l’auteur ne sont pas très intéressantes…. et pourtant je me suis laissée prendre ! On se promène en Azerbaïdjan et au Turkmenistan, c’est presque exotique
La Consolante
  • La Consolante (Anna Gavalda), un feel-good book (un peu déprimant quand même), un peu long mais qui se lit bien…
livres2023
  • Latium I (Romain Lacazeau) : space opera en français qu’on a à la maison. J’ai failli lâcher parce que le début est (très) long, c’est gros, et c’est un peu dur à lire avec plein de références inspirées du grec, mais l’intrigue finit par s’emballer, les fils finissent pas se rejoindre, et l’histoire est originale. J’ai la suite à lire.
  • Crime à Lindenbourne (JB Livingstone) : ambiance british Agatha Christie, en moins bien
  • Vilaines (Valérie Lejeune) : Chick lit, vite lu, vite oublié. Histoire improbable, mais rigolote.
  • Par les sentiers de la soie (Philippe Valery) : récit d’un voyage à pied de Marseille à la Chine. On a lu mieux, mais j’ai bien accroché avec quelques résonnances sur le « Bakou… » quand il s’est approché de la Georgie et l’Iran.
    Le Susan Sonntag et celui sur la médiation sont en cours de lecture.
Windows on the world
  • Windows on the World (Frédéric Beigbeder) ; je croyais que c’était l’histoire de 3 ou 4 personnages qu’on suivait en parallèle et qui finiraient par se rejoindre sur les tours le 11 septembre. Non, pas du tout. Beigbeider, incapable d’écrire après les attentats, décide d’écrire sur les attentats, et sous prétexte d’imaginer ce qui s’est passé dans les tours pour un père et ses deux fils, glose sur sa vie en allant petit déjeuner en haut de la tout Montparnasse pour « faire comme si ». Rien de bien nouveau sous le soleil, insupportable même, surtout si on n’aime pas le personnage (moi, ça va)
Salon Des Berces
  • Le salon des berces (Gilles Clément) : non. Je n’ai pas compris, pas accroché à l’histoire (vraie, je pense) de ce gars qui construit un jardin, ou une maison, ou les deux dans la Creuse.
Variations Sauvages
  • Variations sauvages (Hélène Grimaud). La pianiste virtuose Hélène Grimaud écrit sa biographie. C’est bien monté (pas juste une progression chronologique) et j’ai bien aimé essayer de comprendre son point de vue de musicienne, moi qui n’y connaît rien.…
Dix âmes, pas plus
  • 10 âmes, pas plus ( Ragnar Jónasson). Un polar islandais comme on les aime.…
L'Ordre Du Jour
  • L’ordre du jour (Eric Vuillard), emprunté à la médiathèque. Goncourt de 2017. Pas aussi bien que ce à quoi je m’attendais, mais ce récit qui raconte quelques épisodes de l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne est très réussi. La forme et le style direct font oublier qu’il y a sans doute moultes recherches pour en arriver à ce condensé.
    

Un commentaire sur “Mes lectures 2023 – 1 – Romans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *