Mes lectures 2023 – 2 – Bandes-dessinées


On lit beaucoup de bandes dessinées à la maison, que ce soit des bandes dessinées classiques, des mangas ou des « romans graphiques ». Ce n’est pas moi qui les choisit et les achète, je lis donc ce qui entre et sort de la maison, au gré de mes envies. Beaucoup de livres ici sont des acquisitions et quelques uns proviennent de la médiathèque. Mes préférées :

  • Les cahiers d’Ester : on ne s’ennuie jamais
  • Un monde sans fin : j’ai mis du temps à le lire, mais avouons que c’est brillant
  • Saint Elme, pour le côté polar à suspense qui accroche bien, même si je suis moins fan des incursions du fantastiques
Les Cahiers d'Ether Les cahiers d’Ester Vol.8 (Riad Sattouf)  ; je suis toujours aussi fan des petites histoires d’Ester, de sa vision du monde et de ses réflexions. On la voit grandir, et c’est à se demander s’il y aura un tome 9…
Les pizzlis Les pizzlys (Jérémie Moreau) Une fable flirtant avec l’écologie. Par un concours de circonstances, trois jeunes Parisiens partent vivre au fin fond de l’Alaska dans des conditions assez sommaires. Comment vont-ils s’habituer ? Quelle est cette nature parfois hostile, en profond changement à cause du réchauffement climatique ? Les superbes couleurs vives sont surprenantes et le dessin est assez proche de celui du « Discours de la panthère ». J’ai apprécié cette histoire pas du tout gnan-gnan.  Il y a aussi une inteview intéressante de Jérémie Moreau  dans le podcast Dans l’atelier BD.
Saint Elme Saint Elme T1, T2, T3 (Serge Lehman , Frederik Peeters) Il se passe de drôles de choses à Saint Elme, petite bourgade proche des montagnes.. Et surtout autour de son usine d’eau minérale… Comme dans l’Homme Gribouillé, on a un pied dans le fantastique, mais dans un univers polar plus sombre… C’est plutôt bien fait, et j’ai le tome 4 à lire.
Le Jeune Acteur Le jeune acteur (Riad Sattouf) Si vous voulez savoir commenrt Riad Sattouf a recruté le jeune Vicent Lacoste pour jouer dans son film « La vie des jeunes », c’est le livre idéal, et c’est souvent drôle.
Chi Chi vol 8 (Konami Kanata) Quand j’ai envie de lire un truc facile et sympathique, je vais dans la chambre de ma fille et je prends un volume de Chi. J’aime les aventures de ce petit chat tout mignon et de sa famille d’accueil, racontées de façon assez maline à la fois du point de vue de l’animal (Chi et son « Dulé »…) et des humains qui l’entourent.
Un Monde Sans Fin Le monde sans fin (Christophe Blain, Jean-Marc Jancovici) J’ai enfin trouvé le temps de lire cette BD très bien faite sur les enjeux du réchauffement climatique. C’est didactique sans être ennuyeux et ça aborde le problème sous de nombreux angles différents. Elle ne convaincra pas les sceptiques du nucléaire, mais elle pose un certain nombre de faits importants.
Les-Strates Les strates (Pénélope Bagieu) Pénélope Bagieu met en images des épisodes de sa jeunesse. C’est bien fait, parfois drôle, parfois émouvant, parfois triste. Il y a des trouvailles de mises en cases intéressantes. Et si comme moi vous la suivez sur instagram, vous ne verrez plus Raspoutine (son chat) de la même façon.   BD empruntée à la médiathèque.
La Distinction La distinction (Tiphaine Rivière) Je n’ai pas lu le bouquin de Bourdieu du même nom, dont s’inspire la BD, mais en tous cas, c’est une intéressante introductions aux problématiques de classes sociales. Le dispositif choisit passe très bien : les différentes classes sociales se croisent autour d’un professeur de lycée qui lit des extraits de Bourdieu à ces élèves. Les parties explicatives passent crème et on se prend vite au jeu d’essayer de se situer sur l’échiquier…
Bea Wolf Bea Wolf (Boulet, Zach Weinersmith) Gros et superbe travail de Boulet pour illustrer cette adaptation de Beowulf, les dessins sont très très chiadés si on est habitué à ses vignettes sur Instagram.  J’ai néanmoins été très déstabilisée par le texte, et je vous conseille de commencer par les notes de fin qui expliquent le concept du livre, qui est une adaptation / relecture du poème épique Beowulf jusque dans sa forme littéraire.   Peut-être à lire an VO… mais du coup, ça passera moins bien auprès des enfants.
Germaine-Richier-La-femme-sculpture Germaine Richier – La femme sculpture (Laurence Durieu, Olivia Sautreuil) Je ne connaissais pas cette sculptrice, et maintenant que j’ai lu la BD empruntée à la médiathèque, j’ai bien envie de voir  ses oeuvres en vrai. Malheureusement, il n’y a pas de musée dédié et il faut guetter les expositions, la dernière ayant fermé en mars au centre Pompidou … trop tard ! Mais on a eu la chance de voir « La fourmi » qui est au musée de Grenoble. Bref,  cette BD, qui retrace chronologiquement la vie de Germaine Richier, fait la part belle au processus de création  et c’est très intéressant. Le dessin en noir et blanc illustre parfaitement l’histoire.
Lou saison 1 Lou T1 à T7  (Julien Neel) Nous avons Lou, l’intégrale à la maison, un cadeau bienvenu pour ma fille qui empruntait régulièrement les volumes à la médiathèque. C’est une série qui a l’air d’avoir  bonne presse auprès d’autres dessinateurs et j’avais envie de voir. C’est beaucoup plus original que ce que ça peut laisser paraître car la BD finit par naviguer vers plusieurs genres (fantastique, science-fiction), et on à faire à un personnage qui grandit et évolue au fur et à mesure des volumes.  J’aime bien le dessin où les personnages sont finalement esquissés en quelques traits. Mon seul regret est la taille de cette intégrale : les page sont trop petites et c’est dur à lire !

 

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *